Search results for "clarke"

Bruce Clarke est plasticien et photographe mondialement connu. Né en Afrique du Sud en 1959, il a été une figure importante du mouvement anti-apartheid en France. Dès son arrivée à Paris il devient l’un des acteurs de la mobilisation de l’opinion publique française. Parallèlement, il suit l’évolution de la guerre au Rwanda et des signes avant-coureurs du génocide puis participe à la mise en place d’un collectif pour la solidarité avec le peuple rwandais. Cela donnera Le jardin de la mémoire, puis les gigantesques Hommes debout pour le 20ème anniversaire du génocide. Il illustre toutes les couvertures de la collection Poes’idéal aux Éditions Bruno Doucey. Il s’agit de sa première publication pour la jeunesse.
Pour visiter son site, cliquez ici.


À découvrir :

   

 

Pour en savoir plus, cliquez sur les portraits…

              

          

Enregistrer

 

couvAmour_300dpi

Anthologie établie par Bruno Doucey et Sabine Péglion

Couverture : Bruce Clarke

Parution : le 19 novembre 2015

Cette anthologie de poèmes rassemble 50 poètes qui clament haut et fort le droit à l’amour pour tous

Quand on n’a que l’amour… La chanson de Brel, présente dans ce quatrième titre de la collection Poés’idéal, donne le ton de ce livre. L’anthologie s’ouvre, avec Arthur Rimbaud, Pablo Neruda, Louis Aragon ou Gaston Miron, sur des textes qui évoquent la « longue attente » et la peur – si prégnante dans le cœur des adolescents – d’aimer sans être aimé. Puis viennent les poèmes de la rencontre émerveillée, de l’amour fou et de la liberté. Avec Paul Eluard, Hélène Cadou, Stéphane Bataillon, le livre accorde à la perte et au deuil la place que la disparition d’un être arrache à la vie ; tandis que de grands textes de la poésie mondiale nous rappellent, à la manière de Yannis Ritsos, que « l’amour dans son poing contient l’univers ». Une invitation au bonheur d’aimer.

Extrait :

« Je respire par tes mains
Je me couvre de tes veines
Je te bois
Je deviens
Soleils rouges
Tu es mon paysage mon tempo ma cadence
Mon naufrage et ma rime ma vague et mon volcan
Mon îlot de lumière ma bouteille à la mer
Mon homme argile »
Imasango

Collection : Poés’idéal, dirigée par Murielle Szac

Pages : 128

Prix : 8,50 €

ISBN : 978-2-36229-090-9

 

couvMetissage_300dpi-rvbAnthologie établie par Bruno Doucey et Pierre Kobel

Couverture : Bruce Clarke

Parution : le 19 novembre 2015

Cette anthologie de poèmes rassemble 39 poètes qui crient leur refus du racisme et de l’antisémitisme

Troisième titre de la collection « Poés’idéal », Chants du métissage s’ouvre, avec Guy Tirolien ou Léon Gontran Damas, sur des chapitres qui mettent en évidence la souffrance que génèrent les discriminations raciales. Mais très vite, les poètes de l’anthologie en appellent à l’égalité entre les hommes, au respect de la différence et aux valeurs universelles. Une internationale de la solidarité humaine traverse ces pages ; et l’on se plaît à découvrir les liens fraternels qui unissent les poètes d’hier (Césaire, Senghor, Jabès, Desnos) à ceux d’aujourd’hui (Andrée Chedid, Tahar Ben Jelloun, Nimrod, Maram al-Masri, Michel Baglin). Un livre pour apprendre à mieux vivre ensemble.

Extrait :

« Je n’ai pas de frères de race,
ni de religion, ni de communauté,
pas de frères de couleur,
pas de frères de guerre ou de combat,
je n’ai que des frères de Terre »
Michel Baglin

Collection : Poés’idéal, dirigée par Murielle Szac

Pages : 128

Prix : 8,50 €

ISBN : 978-2-36229-091-6