Search results for "kobel"

Pierre KobelPierre Kobel a placé la poésie au cœur de son existence. Cet enseignant anime un groupe de poésie en banlieue parisienne et le blog La Pierre et le Sel depuis 2011. Il est attaché à ce que la poésie retrouve un vrai droit de cité et est convaincu qu’elle est nécessaire à la construction du monde et à l’avenir de l’humanité. Il est le co-auteur des anthologies Vive la liberté ! (2014)  Chants du métissage (2015) et Passagers d’exil (2017), parues dans la collection Poés’idéal aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :

 

Anthologie établie par Bruno Doucey et Pierre Kobel

Couverture : Bruce Clarke

En librairie le 19 octobre 2017

Cette anthologie de poèmes rassemble 60 poètes qui nous rappellent que l’hospitalité est une des valeurs phares de l’humanité.

Après Guerre à la guerre, Vive la liberté !, Chants du métissage et Quand on n’a que l’amour, la collection « Poés’idéal » revient en force avec un cinquième titre en forme d’engagement  : Passagers d’exil. Cette anthologie destinée aux ados ne se contente pas de rassembler des textes sur le thème de l’exil. Elle étaye un propos, construit une réflexion, facilite une prise de conscience. Être né quelque part. Devoir fuir son pays. Traverser la mer au risque de sa vie. Arriver en terre inconnue. Chercher un toit, du travail, des papiers. Devenir l’étranger, l’apatride, le migrant… puis voir une main se tendre. De Nelly Sachs à Mahmoud Darwich, d’Ananda Devi à Laurent Gaudé, 60 poètes du monde entier disent leur sens de l’hospitalité et offrent leurs mots comme autant de mains tendues.

Extrait :

« Dans le mot exil
il y a une paire de semelles
qui ne se parlent plus
un baluchon plié
en haut du placard
une boussole rongée de remords
un dictionnaire bilingue
qui dit peu de choses
de l’exil
juste assez
pour cacher sa douleur »

Souad Labbize

Collection : Poés’idéal, dirigée par Murielle Szac

Pages : 128
Prix : 8,50 €
ISBN : 978-2-36229-161-6

 

Pour en savoir plus, cliquez sur les portraits…

              

                  

Enregistrer

 

120_nuances_dafrique_300dpiL’anthologie du 19ème Printemps des Poètes établie par Bruno Doucey, Nimrod et Christian Poslaniec Logo Printemps des Poètes

En librairie le 16 février 2017

Le mot de l’éditeur : L’anthologie que nous publions pour la 19ème édition du Printemps des Poètes est une invitation à explorer le continent injustement méconnu de la poésie africaine. Et cela ressemble à un voyage. Voyage dans le temps, à la rencontre des griots et de l’oralité native du poème ; voyage dans l’espace, d’est en ouest, du nord au sud, sans ignorer les territoires situés au-delà du continent. Car toutes les Afrique cohabitent dans ce livre : méditerranéenne, saharienne, sahélienne, équatoriale, australe ; américaine quand le poème devient blues ; Afrique des Éthiopiques et des Atlantes ; Afrique noire, blanche ou métisse, continentale ou insulaire, qui s’étire jusqu’aux Antilles et à Mayotte. Un monde s’éveille sous nos yeux : celui des rythmes incandescents et de la parole libérée.

Parmi lesquels : Tanella Boni, Breyten Breytenbach, Aimé Césaire, Léon‑Gontran Damas, Ananda Devi, Habiba Djahnine, Tahar Djaout, Mohammed El Amraoui, Hawad, Edmond Jabès, Sylvie Kandé, Amadou Lamine Sall, Abdellatif Laâbi, Werewere Liking, Alain Mabanckou, Toni Morrison, Samira Negrouche, Ketty Nivyabandi, Gabriel Okoundji, Moncef Ouhaibi, Léopold Sédar Senghor, Warsan Shire, Wole Soyinka, Véronique Tadjo, Hama Tuma, Tchicaya U Tam’si, Abdourahman Waberi, Derek Walcott, Kateb Yacine…

Extrait :

« J’ai été un chanteur :
Sur la route de l’Afrique à la Georgie
J’ai emporté mes chansons tristes.
J’ai inventé le ragtime.

J’ai été une victime :
Les Belges m’ont coupé les mains au Congo.
On me lynche encore au Mississippi.

Je suis un Noir :
Aussi noir que la nuit noire,
Aussi noir que les profondeurs de mon Afrique. »

Langston Hughes

Collection : Tissages

Pages : 288
Prix  : 20 €
ISBN : 978-2-36229-143-2

Enregistrer

Enregistrer

Revue de presse