Search results for "trouillot"

© Oumeya El Ouadie

Lyonel Trouillot, né à Port-au-Prince en 1956, effectue des études de droit, avant de se tourner vers la littérature qui le fascine depuis l’enfance. Il collabore à différents journaux et revues d’Haïti et de la diaspora, écrit des textes critiques, des poèmes, des chansons, ainsi qu’une œuvre romanesque de premier ordre. Yanvalou pour Charlie (2009), La Belle Amour humaine (2011), Parabole du failli (2013), plus récemment Ne m’appelle pas Capitaine (2018), tous publiés en France chez Actes Sud, ont contribué à faire de cet écrivain, qui a fait le choix de ne pas quitter Haïti, l’une des grandes voix de la littérature francophone. La poésie, écrite en français ou en créole, ne lui est pas non plus étrangère : on lui doit une l’Anthologie bilingue de la poésie créole haïtienne de 1986 à nos jours (Actes Sud, 2015), ainsi que le recueil C’est avec mains qu’on fait chansons (Le Temps des Cerises, 2015). Depuis onze ans, Lyonel Trouillot anime également l’Atelier Jeudi Soir, qui propose des ateliers d’écriture et rééditent des ouvrages haïtiens publiés à l’étranger, contribuant ainsi au rayonnement culturel de son pays. En 2019, son recueil Cité perdue, écrit avec Marie-Bénédicte Loze, paraît aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :

 

Évelyne Trouillot est née à Port-au-Prince en 1954. Après avoir effectué ses études aux États-Unis, elle rentre au pays pour partager le quotidien du peuple haïtien. Enseignante, animatrice d’ateliers d’écriture, elle publie des romans, des contes pour enfants, du théâtre et des recueils de poèmes en français ou en créole. L’histoire du peuple haïtien, le sort fait aux enfants, la condition féminine, l’éducation font partie des préoccupations de cette femme engagée dans les combats de son temps. Elle publie Par la fissure de mes mots en janvier 2014 aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :

 

© Oumeya El Ouadie

Marie-Bénédicte Loze est née à Marseille le 8 mars 1986. Après avoir obtenu un diplôme en sciences politiques et relations internationales, elle part vivre en Haïti où elle travaille comme chargée de projets auprès de structures locales. À Port-au-Prince, elle participe à l’Atelier Jeudi Soir qu’anime Lyonel Trouillot. Elle publie plusieurs textes dans les Cahiers du Jeudi, ainsi qu’un texte à quatre mains dans le dans le numéro 3 de la revue Apulée, avec l’écrivain haïtien dont elle s’est liée d’amitié. En 2018, elle signe un poème dans l’anthologie On n’assassine pas un poète. En guise d’hommage à Willems Edouards, publiée sous la direction de Ricarson Dorcé et Ralph Jean-Baptiste. Cité perdue, paru aux Éditions Bruno Doucey en 2019, est son premier livre.

Lyonel Trouillot, né à Port-au-Prince en 1956, effectue des études de droit, avant de se tourner vers la littérature qui le fascine depuis l’enfance. Il collabore à différents journaux et revues d’Haïti et de la diaspora, écrit des textes critiques, des poèmes, des chansons, ainsi qu’une œuvre romanesque de premier ordre. Yanvalou pour Charlie (2009), La Belle Amour humaine (2011), Parabole du failli (2013), plus récemment Ne m’appelle pas Capitaine (2018), tous publiés en France chez Actes Sud, ont contribué à faire de cet écrivain, qui a fait le choix de ne pas quitter Haïti, l’une des grandes voix de la littérature francophone. La poésie, écrite en français ou en créole, ne lui est pas non plus étrangère : on lui doit une l’Anthologie bilingue de la poésie créole haïtienne de 1986 à nos jours (Actes Sud, 2015), ainsi que le recueil C’est avec mains qu’on fait chansons (Le Temps des Cerises, 2015). Depuis onze ans, Lyonel Trouillot anime également l’Atelier Jeudi Soir, qui propose des ateliers d’écriture et rééditent des ouvrages haïtiens publiés à l’étranger, contribuant ainsi au rayonnement culturel de son pays. En 2019, son recueil Cité perdue, écrit avec Marie-Bénédicte Loze, paraît aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :

 

Croissant Poésie
Lyonel Trouillot & Marie Bénédicte Loze, Cité perdue, Éditions Bruno Doucey, 2019.
Dessin de Nathalie Novi.

© Nathalie Novi

Chemins au fil de la tendresse
Stéphane Bataillon, Contre la nuit, Éditions Bruno Doucey, 2019.


Apéro-poésie
Poèmes extraits de Dans la poigne du vent et Trois foulées plus bas, de François-Xavier Maigre.