© Vardi Kahana

Dahlia Ravikovitch est née en 1936 à Ramat Gan, près de Tel Aviv. Elle a six ans lorsque son père est tué par un conducteur ivre. Elle part alors vivre avec sa mère dans un kibboutz, puis dans différentes familles d’accueil. Son premier recueil de poèmes, L’Amour d’une orange, est publié en 1959. Il sera suivi de neuf livres qui feront d’elle la grande voix de la poésie féminine israélienne. À la fin de sa vie, elle lutte contre une grave dépression, avant d’être retrouvée morte dans son appartement en août 2005. Son premier recueil traduit en français, Même pour des milliers d’années, paraît aux Éditions Bruno Doucey en 2018.


À découvrir :

 

Comments are closed.