© Oumeya El Ouadie

Née en 1942 à Tautira, dans la presqu’île de Tahiti, de parents métayers, Flora Aurima Devatine a été professeur d’espagnol et de tahitien en lycée et collège, enseignant aussi, à l’université française du Pacifique, la langue et la poésie tahitiennes.  Elle a dirigé Littérama’ohi, la première revue littéraire polynésienne, fondée en 2002. Son engagement en faveur de la langue rejoint le combat qu’elle mène en direction de la condition féminine et de la culture ma’ohi. Figure majeure de la littérature polynésienne, elle a souhaité confier la publication de sa poésie aux Éditions Bruno Doucey. Son recueil Au vent de la piroguière – Tifaifai, paru en septembre 2016, fait d’elle la lauréate du Prix Heredia de l’Académie française 2017.


À découvrir :

Enregistrer

Enregistrer

 

Comments are closed.