© Suzanne DeChillo

Janine Pommy Vega est née en 1942. La jeune fille qui grandit dans le New Jersey n’a que seize ans quand elle découvre Sur la Route de Jack Kerouac, lecture qui constitue son « baptême beat ». Elle part alors pour Manhattan, dans l’espoir de rencontrer les artistes bohèmes et les écrivains beatniks de l’époque. En 1962, elle s’éprend du peintre péruvien Fernando Vega, qu’elle épouse à Jérusalem, avant d’entreprendre un voyage en Europe. À Paris, elle vend le New York Times dans la rue et travaille comme chanteuse de folk pour essayer de gagner sa vie. Peu après, Fernando meurt à Ibiza d’une overdose d’héroïne. Dévastée, Janine écrit son premier livre, Poèmes à Fernando, publié par City Lights, la mythique maison d’édition qui publie une grande partie des poètes beat. Au début des années 1970, elle vit en ermite sur une île du lac Titicaca, à la frontière entre Pérou et Bolivie, avant de retourner s’installer aux États-Unis. La fin de sa vie se déroule à Willow, petit hameau situé près de Woodstock, dont elle ne s’éloigne que pour faire entendre sa poésie magnétique et engagée, jusqu’à son décès en 2010.


À découvrir :

 

Comments are closed.