© Gerard Malanga

Née à Vallejo, en Californie, Joanne Kyger (1934-2017)  est une poète courageuse, qui a soif de voyages et d’aventures. À San Francisco, elle fait partie d’un monde qui goûte aux drogues hallucinogènes, à la méditation et à la vie communautaire des religions orientales. Au début des années 1960, elle quitte le cercle poétique dans lequel elle est déjà célèbre pour débuter une autre vie au Japon. Elle se marie avec le poète Gary Snyder au temple Daitoku-ji à Kyoto, la vie en couple hors mariage étant alors interdite. Mais tandis que les hommes jouissent d’une bonne dose de liberté, les femmes sont contraintes de trouver des modes de survie différents. Celui de Kyger est la vie de famille, la pleine conscience et la dévotion bouddhiste. Sa vie et sa poésie sont marquées par une recherche constante du zen. Dans ses vers chaque mot et chaque signe orthographique ont leur raison d’être. À la fin de sa vie, elle se réjouissait à l’idée de voir quelques-uns de ses poèmes publiés en français dans une anthologie.


À découvrir :

 

Comments are closed.