Mireille VignolAprès une petit vingtaine d’années en Australie et une carrière de journaliste spécialisée dans l’Océanie puis dans la littérature avec l’Australian Broadcasting Corporation, Mireille Vignol est rentrée en France en 2002 et travaille depuis comme traductrice littéraire. Elle traduit les grands noms de la littérature australienne (Kate Grenville, Kenneth Cook, Evie Wyld, Peter Temple), des auteurs maoris ou océaniens  (Witi Ihimaera, Alice Tawhai, Epeli Hauo’fa et Russell Soaba) ainsi qu’américains (Nickolas Butler, Walter Mosley, Steve Stern, George Pelecanos) et sud-africain (Roger Smith). Elle est la traductrice du recueil de Peter Bakowski Le cœur à trois heures du matin (Éditiosn Bruno Doucey-Février 2015).

 

Comments are closed.