Un coffret à tirage limité pour fêter les quatre premiers ouvrages des éditions Bruno Doucey :

Salah Al Hamdani, Le Balayeur du désert
Oscar Mandel, Cette guêpe me regarde de travers
Jeanine Baude, Juste une pierre noire
James Noël, Des poings chauffés à blanc

Hors commerce :
Bruno Doucey, Oratorio pour Federico Garcia Lorca

Prix : 55 €
ISBN : 978-2-36229-005-3

 

Pierre Vavasseur est né en 1955 à Chalon-sur-Saône. Journaliste de formation, il travaille pour la presse écrite (Le Parisien/Aujourd’hui en France) et la radio (France Inter et France Info). Il est par ailleurs l’auteur de plusieurs romans aux éditions Lattès, parmi lesquels Un manque d’amour et Recommencer, et de chansons d’amour qu’il fait entendre dans des récitals. Tes yeux poussent la porte du monde est son premier recueil de poèmes paru aux Éditions Bruno Doucey en 2012.


À découvrir :

 

© Oumeya El Ouadie

Née en 1957 à Trois-Boutiques de parents d’origine indienne, Ananda Devi restitue dans son œuvre le tissage culturel et humain si particulier de l’île Maurice. Élevée au contact de plusieurs langues, ethnologue de formation, traductrice de métier, elle est sensible à l’imbrication des identités, aux contradictions de l’espace insulaire et à la question toujours brûlante de l’altérité. Ses romans – Eve de ses décombres (2006), Indian tango (2007) ou Le Sari vert (2009) – sont traversés par le souffle de la poésie. Elle a publié aux Éditions Bruno Doucey, en 2011, Quand la nuit consent à me parler, puis, en 2017, un recueil en version trilingue, Ceux du large.


À découvrir :

 

 

 

 

 


De la même auteure :

POÉSIE
Les Chemins du long désir, Grand Océan, Saint-Denis (La Réunion), 2001.
Le Long Désir, Gallimard, Paris, 2003.
Quand la nuit consent à me parler, Éditions Bruno Doucey, coll. « Embasures », Paris, 2011.

ROMANS, RÉCITS, NOUVELLES
Solstices, P. Mackay, Port-Louis, 1977, Rééd. Éditions Le Printemps, Vacoas, 1997.
Le Poids des êtres, Éditions de l’Océan Indien, Rose-Hill, 1987.
Rue la poudrière, Nouvelles Éditions Africaines, Abidjan, 1988. Rééd. Éditions Le Printemps, Vacoas, 1997.
La Fin des pierres et des âges, Éditions de l’Océan Indien, Rose-Hill, 1993.
Le Voile de Draupadi, L’Harmattan, Paris, 1993. Rééd. Éditions Le Printemps, Vacoas, 1999.
L’Arbre fouet, L’Harmattan, Paris, 1997.
Moi, l’interdite, Dapper, Paris, 2000.
Pagli, Gallimard, Paris, 2001.
Soupir, Gallimard, Paris, 2002.
La Vie de Joséphin le fou, Gallimard, Paris, 2003.
Ève de ses décombres, Gallimard, Paris, 2006.
Indian Tango, Gallimard, Paris, 2007. Rééd. Folio, 2009.
Le Sari vert, Gallimard, Paris, 2009. Rééd. Folio, 2011.
Les hommes qui me parlent, Gallimard, Paris, 2011.
Les Jours vivants, Gallimard, Paris, 2013.
L’Ambassadeur triste, Gallimard, Paris, 2015.

 

© Setka Films

Née en 1952 en Algérie d’un père tunisien et d’une mère italienne, Jeanne Benameur arrive en France, avec sa famille, à l’âge de cinq ans. Elle devient professeure de lettres et l’écriture s’impose à elle comme une force émancipatrice et revendicatrice, à la fois intime et partagée. Ses romans – Les Demeurées (2000), Laver les ombres (2008), plus récemment Les Insurrections singulières (2011) – l’ont révélée à un large public. Au point de nous faire oublier que son premier livre était un recueil de poèmes  : Naissance de l’oubli (Guy Chambelland, 1989). En 2011, les Éditions Bruno Doucey ont facilité son retour à la poésie en publiant Notre nom est une île. Puis  en septembre 2012 Il y a un fleuve et en septembre 2014 De bronze et de souffle, nos cœurs, avec des gravures de Rémi Polack.


À découvrir :