Search results for "au souffle"

Les auteurs : Anthony Phelps & Iris Geneviève Lahens
Préface de Louis-Philippe Dalembert

En librairie le 16 novembre 2017

Le mot de l’éditeur : Un homme sans verso et une femme sortie de l’arbre. Une danseuse-papillon sur un escalier de verre. Un monarque chiromancien aux ailes inquiètes. Un saxophoniste aveugle. Un peintre d’éventail. Un petit nègre à queue de chat venu manger dans la main de l’aube. Sans oublier la fleur-soleil, la lune cerf-volant, la poupée miraculeuse, la femme-calligraphe ou cette orchidée nègre qu’Anthony Phelps a souvent invoquée de sa voix chaude. Les fragments de poèmes que l’écrivain haïtien est allé chercher dans l’ensemble de son œuvre poétique pour accompagner les tableaux fantasmagoriques et colorés d’Iris Geneviève Lahens nous font entrer dans la géométrie d’un rêve partagé : celui que deux artistes, la plasticienne et le poète, ont conçu avec une liberté, une fantaisie, une joie de créer profondément communicatives. Entrez sans réserve dans ce livre, lectrices et lecteurs qui venez d’Haïti, du Québec, de France ou bien d’ailleurs ! Le monde qui s’anime sous nos yeux relève de la magie. Les âmes métisses nous ouvrent leurs portes. « Le vent-poupée [nous] lèche en traversée secrète ».

Extrait :

«  À l’heure mauve des flamants
le temps ramoneur d’auréoles
m’ouvre son paysage
balisé d’eau chantante
et hommes et femmes de maïs
font crisser le sable
et danser l’herbe folle
en double pause
et baroque emmêlement »

Collection : Passage des arts / Beaux livres

Pages : 112
Prix  : 29 €
ISBN :  978-2-36229-164-7

Revue de presse

 

Passage des arts_300_pourle siteAuteur : Jeanne Benameur
Gravures de Rémi Polack

Parution : le 4 septembre 2014

Le mot de l’éditeur : En 2011, Jeanne Benameur inaugurait la collection « Embrasures » avec un texte fort intitulé Notre nom est une île. Trois ans plus tard, c’est elle qui signe le premier livre de la collection « Passage des arts ». Un bonheur qu’il me plaît de faire partager. De bronze et de souffle, nos cœurs est le livre d’un dialogue entre deux artistes : l’une, poète ; l’autre, plasticien. Jeanne Benameur découvre d’abord les sculptures de Rémi Polack. Elle est touchée par la présence de ces figures en déséquilibre qui aspirent à l’envol malgré le poids de la matière. Puis le sculpteur réalise des gravures à partir de ces bronzes. Les images servent alors de support à l’imagination créatrice de l’auteure, dont les mots tombent comme une pluie d’été : un pays fertile s’ouvre devant eux, des entités archaïques font leur apparition, des personnages s’animent. Au fil des pages, la vie naît de ce dialogue entre les arts. Et si gravures et poèmes s’entrecroisent, si histoires et images se mêlent, c’est que chacun des deux artistes marche dans la trace de l’autre.

Extrait :

Trouver
invisible
l’empreinte d’une main
où poser la tienne
d’un pas
où mettre le tien
Tu apprends
lentement
la confiance
dans les traces de ceux
qui ont
disparu.

Collection : Passage des arts

Pages : 80
Prix  : 16 €
ISBN : 978-2-36229-070-1

 

couv-il-y-a-des-choses-que-non_300dpiL’auteur : Claude Ber

En librairie le 19 janvier 2017

Le mot de l’éditeur : « Il y a des choses que non ». C’est à cette phrase, prononcée par une grand-mère engagée dans la Résistance, que Claude Ber doit le titre de son livre. Sept textes s’y succèdent, travaillés à la limite de la prose et du vers, et habités par une même nécessité de dire non à l’inacceptable. De la Résistance évoquée dans Le livre, la table, la lampe, à la guerre d’Algérie, l’auteure interroge le présent et la mémoire des êtres qui lui ont opposé un refus à la barbarie. Avec Célébration de l’espèce et son ressassement verbal, c’est au piétinement de l’Histoire qu’elle s’attache, tandis que d’autres textes, L’Inachevé de soi ou Je marche, définissent les contours d’une façon d’être au monde, libre, solidaire et clairvoyante. Un livre où l’esprit de résistance épouse la raison d’être de la poésie. Un livre au souffle puissant, que je crois nécessaire à notre temps.

Extrait :

« Un jour l’enfant que j’étais, ne sachant guère de quoi elle parlait, demande à sa grand-mère pourquoi elle avait fait de la Résistance.
– Ma fille, répond-elle, il y a des choses que non. Tu ne sauras peut-être pas toujours à quoi dire oui, mais sache à quoi dire non.
Je ne sais pas si j’ai su, mais j’ai essayé. »

Collection : Soleil noir

Pages : 112
Prix  : 14,50 €
ISBN : 978-2-36229-141-8

Enregistrer

Revue de presse

 

Iris Geneviève Lahens, née en Haïti en 1959, diplômée des Beaux-Arts de Paris, architecte de formation, est l’auteure d’une œuvre picturale onirique et colorée, qui mêle des motifs géométriques aux symboles amérindiens. Dans l’ouvrage Au souffle du vent-poupée, paru en 2017 aux Éditions Bruno Doucey, des fragments de poèmes d’Anthony Phelps accompagnent les reproductions de ses œuvres.


À découvrir :