Currently viewing the category: "Parutions"

L’autrice : Fabienne Swiatly

En librairie le 5 mars 2020

Le mot de l’éditeur : « Aide à la personne, soin, accueil, éducation… Prise en charge du corps de l’autre… Entretien des bureaux, des maisons, des écoles. » Dès les premiers mots, le ton est donné sans faux-semblants : c’est des femmes au travail dont nous parle ce livre composé de petites proses. Soixante-deux textes pour être précis, comme autant d’instantanés « cadrés serrés », de fragments sans prétention qui donnent à voir les « fragments de vie » de celles qui « sont au service ». Sans jugement ni commisération, avec un sens aigu du détail et du langage des corps, Fabienne Swiatly scrute la réalité sociale et les tâches dévolues aux femmes. Pénibilité, abnégation, révolte ou beauté du geste –, celles qui se taisent trouvent dans la plume exacte de l’autrice une alliée de premier ordre. Total respect.

Extrait :

« Aide à la personne, soin, accueil, éducation…
Prise en charge du corps de l’autre, des besoins de l’autre.
Entretien des bureaux, des maisons, des écoles.

Des femmes au travail.

Ces textes ont été écrits comme des instantanées photos.

Ici et maintenant. »

Collection : Soleil noir

Pages : 80
Prix : 13 €
ISBN :  978-2-36229-282-8

 

Revue de presse

 

L’autrice : Maram al-Masri
Préface de Murielle Szac

En librairie le 5 mars 2020

Le mot de l’éditeur : Ligne 5, République, Bobigny… Ligne 9, Jasmin, La Muette, Charonne… Chaque jour des millions de femmes et d’hommes se croisent dans le métro parisien, les yeux rivés à l’écran de leur téléphone mobile, pressés d’arriver à destination. Et pourtant, il y a tant à voir et tant à vivre dans ce monde souterrain. Tant de livres à déchiffrer sur les visages que l’on côtoie. Tant de scènes à filmer avec la caméra de l’empathie. Tant de jeunes et de vieux, de malades et de bien-portants, de riches et de pauvres « emportés dans le même voyage ». Il fallait un regard de poète pour mettre au jour l’inépuisable richesse de ces transports en commun. Ce regard, c’est une femme venue de Syrie qui nous l’offre, dans ces « métropoèmes » écrits directement en français. La poésie aussi est un service public.

Extrait :

« Gare d’Austerlitz

Dans le métro aérien
J’ai vu
des arbres qui saignaient
des gouttes de sang blanc.
Personne n’a douté
que l’assassin
était le printemps. »

Collection : L’autre langue

Pages : 144
Prix : 16 €
ISBN :  978-2-36229-278-1

 

Revue de presse

 

Les auteurs : Bruno Doucey & Nathalie Novi

En librairie le 17 octobre 2019

Au fil de l’eau, un somptueux voyage onirique, à la croisée des mondes de l’enfance

Le mot de l’éditrice : Tout commence dans un ruisseau de montagne, un paysage de roches moussues et de cascades sauvages. Cette eau vive, surgie d’une enfance à l’ombre des talus, court de pages en pages, dévale les pentes et enjambe les océans. L’eau nous emporte dans son voyage imaginaire, gravit les volcans, fait danser pirogues et caravelles, caresse chevelures perlées de rosée et feuillages bruissants, pour finir en une vague qui fait danser l’aurore. À chaque pas, l’oiseau calligraphe, rouge, débusque la lumière. Les mots du poète et les images de l’artiste vibrent dans une résonnance intime. Ils se marient pour raconter la même tendre histoire : celle des enfants de grand vent qui jouent avec le soleil et écoutent le murmure des étoiles. Une chanson de la vie, que les lecteurs entendront longtemps.

Murielle Szac

Extrait :

« Je m’enivre de miel sauvage
je roule sur un tapis de mots
griffe leurs écorces
      mordille leurs racines
            froisse des feuilles

Puis je m’oursonne doucement
dans la tanière d’un poème. »

Collection : Poés’histoires

Pages : 64
Prix : 12 €
ISBN : 978-2-36229-242-2

 

 

 

Revue de presse

 

Les autrices : Vénus Khoury-Ghata & Sibylle Delacroix

En librairie le 17 octobre 2019

La promenade nocturne et féerique d’un matou qui joue avec l’univers

Le mot de l’éditrice : À pattes de velours, Chat se faufile entre les pages de cet ouvrage. Il joue avec la lune et les étoiles, guette les navires engloutis qui remontent à la surface, glisse dans les ruelles à la poursuite de son ombre, hante les lumières de la ville et celles de la scène, avant de s’accrocher aux rideaux et de prendre la lune pour oreiller. Dans cette nuit lumineuse, tout s’anime : Goéland, un vieux célibataire mélancolique, verse une larme à la mort du jour, tandis que Cormoran cherche sa Cormorine et que Cigogne s’éloigne endeuillant le toit et attristant la cheminée par son départ. Il faut encore consoler l’arbre qui pleure toute sa sève et rassurer l’étoile qui a peur de la nuit. Après cette promenade aussi drôlatique que poétique, ne reste plus qu’à s’endormir, tête bêche comme les cinq enfants.

Murielle Szac

Extrait :

« Les étoiles sont-elles clouées ?
la lune porte-t-elle des lunettes
et le nuage un pantalon ?
y a-t-il un facteur au ciel
qui circule à vélo
lettres d’amour dans sa sacoche
cartes postales dans ses poches
il siffle l’air dans sa moustache
lit les adresses à l’envers
jette le courrier au ruisseau. »

Collection : Poés’histoires

Pages : 64
Prix : 12 €
ISBN : 978-2-36229-240-8

 
Revue de presse