Currently viewing the category: "Parutions"

En_pleine_figure_pourleweb

Anthologie établie par Dominique Chipot

Préface de Jean Rouaud

Parution : le 31 octobre 2013

Le mot de l’éditeur :

Ce livre me pousse à bousculer d’emblée une idée reçue : non, l’art du haïku ne fut pas  découvert en France après la destruction d’Hiroshima. Au début du XXe siècle, des poètes initiés à la sensibilité japonaise écrivaient déjà des haï-kaïs publiés dans des revues ou des plaquettes. Lors de la Première Guerre mondiale, de jeunes poètes, qui avaient rendez-vous avec la mort, se sont livrés à cet art de l’esquisse, saisissant un tableau en trois coups de brosse. Leurs noms sont aujourd’hui méconnus mais ils suscitèrent l’admiration d’Apollinaire, de Max Jacob ou du jeune Paul Eluard. Quant à leurs textes… ils sont plus que de simples poèmes : ce sont des projectiles, des éclats d’humanité, des brisures d’espoir, de peur ou de vie. Les voici rassemblés pour la première fois dans une anthologie qui comporte des textes rares et de nombreux inédits. La fulgurance du fragment face au désastre de la guerre.

Extraits :

En pleine figure,
La balle mortelle.
On a dit : au cœur – à sa mère.
René Maublanc

Cla, cla, cla, cla, cla…
Ton bruit sinistre, mitrailleuse,
Squelette comptant ses doigts sur ses dents.
Julien Vocance

Dans un trou du sol, la nuit,
En face d’une armée immense,
Deux hommes.
Julien Vocance

Collection : Tissages
Diffusion harmonia mundi

Pages : 176
Prix : 16 €
ISBN :978-2-36229-056-5

 

 

Couv.S'il_existe_un_pays_74dpi_site Auteur : Bruno Doucey

Parution : le 3 octobre 2013

Le mot de l’éditrice : Poète, éditeur de poètes, ainsi se définit Bruno Doucey. Depuis des années, il se consacre tout entier à faire éclore les oeuvres des poètes qu’il publie dans sa maison mais il n’a jamais cessé de laisser sourdre en lui les poèmes. Simplement, il les a négligés, jetés au fond d’un tiroir, se refusant à en être l’éditeur. Parce que ces textes surgis au fil de ses voyages, de ses rencontres et de son engagement sont l’essence même de ce que sa maison d’édition incarne, je l’ai enfin convaincu de les offrir à nos lecteurs. Et je suis heureuse d’être l’éditrice de ce recueil où le voyageur soulève à chaque pas le souffle poétique d’un ailleurs qui est le nôtre. Bruno porte en lui cette qualité rare : il est un sourcier des images. Leur jaillissement résonne en nous, pour rejoindre notre part la plus intime. L’essence même de l’émotion poétique.

Murielle Szac

EXTRAIT

« Je t’écris en passeur des poésies du monde
à cheval sur une rythmique
debout sur la digue d’un chant de résistance
couché entre les lignes d’une furieuse envie de vivre

Ton soleil, poète,
Prend les ténèbres par la main »

Collection : « Soleil noir »
Une collection de recueils vouée aux poètes qui cherchent une lumière au plus sombre de la nuit.

Diffusion harmonia mundi
Pages : 144
Prix : 15 €
ISBN : 978-2-36229-055-8

 

Rebâtir les jours Auteur : Salah Al Hamdani

Parution : le 19 septembre 2013

Le mot de l’éditeur :

« Discrétion de l’averse », « Mots sans racines », « Mirage », « Saison de sel » : les poèmes de ce recueil nous rappellent que Salah Al Hamdani vient d’une région de sable et de vent. Un royaume dévasté par la dictature, les guerres et le terrorisme. Un pays à reconstruire. Avec des mots simples et un lyrisme à la puissance contenue, le poète n’évoque pas seulement l’exil qui est le sien, sa mère restée dans la guerre ou les victimes d’une déchirure qui semble ne jamais vouloir prendre fin. Il s’attache aussi à la renaissance que lui offre sa terre d’asile, se fait passeur de culture entre les rives de la Méditerranée. J’éprouve de la fierté à publier ce poète d’origine irakienne qui adopte notre langue pour célébrer l’héritage d’Albert Camus et dire sans détour : « Si Bagdad m’a fait naître / la France m’a fait homme ».

EXTRAIT

« Rebâtir les jours à genoux
lorsque l’horizon se noie dans la crue du ciel
et que la forêt n’est plus qu’une flaque brûlée
Je serai de cette génération qui marche à l’envers
portant son arche sur sa tête »

Collection « L’autre langue » 

Des recueils poétiques destinés à accueillir ces étranges étrangers qui font le choix d’écrire en français.

Diffusion harmonia mundi
Pages : 128
Prix : 15 €
ISBN : 978-2-36229-052-7

 

Couv.Michel_Baglin_74dpi_siteAuteur : Michel Baglin

Parution : le 19 septembre 2013

Le mot de l’éditeur :

« Comment savoir si l’on est toujours de ce monde ? », s’interroge Michel Baglin au seuil d’Un présent qui s’absente. Comme pour se donner des preuves de vie, le poète établit au fil des textes la carte d’une géographie personnelle toujours en mouvement : quais de gare, trains en partance, quartiers où l’on musarde, chemins de halage, routes et ponts… Poète fraternel, inlassable compagnon de route des gens qui passent, l’écrivain n’oublie pas les êtres qui occupent ces espaces et qui connaissent parfois une difficile présence au monde. Il sait que bon nombre de ses semblables subissent cet ailleurs qu’il aura passé sa vie à rechercher. Et je me plais à rêver que son « Chant des migrants » offre une terre en partage à ceux qui ne connaissent que l’exil. La poésie, cette possibilité d’une patrie en archipel.

Extrait :

« On me dit que la poésie n’est qu’affaire de langage
Mais je sais bien moi que le chant des hommes
est un sang qui revigore le mien
Qu’il m’aide à mieux embrasser le paysage,
à sentir plus fort, à voir plus grand
et que le moindre poème m’aura donné du large »

Collection : « Soleil noir »
Une collection de recueils vouée aux poètes qui cherchent une lumière au plus sombre de la nuit.

Diffusion harmonia mundi
Pages : 112
Prix : 15 €
ISBN : 978-2-36229-051-0