Currently viewing the category: "Parutions"

Auteur : Imasango

Parution : 17 novembre 2011

Le mot de l’éditeur : J’ai découvert la poésie d’Imasango en Nouvelle-Calédonie. Elle y est née, elle y vit, enracinée comme un arbre dans sa terre natale. Pourtant, les poèmes que rassemble ce recueil, le premier publié hors de son île, mêlent le thème de l’amour à celui du voyage. Comme si le désir était la promesse d’un départ ; la caresse, une cartographie des sens ; le corps de l’aimé, un rivage ; la jouissance, une terra incognita. La Carte du Tendre d’une femme d’Océanie ? Pas seulement. Par son lyrisme sensuel,Imasango interroge la part métisse de nos identités, rappelant que la poésie s’exprime toujours à tu et à toi. Dans la mangrove des passions, voix mêlées et corps emmêlés disent, avec une mystérieuse évidence, que les mots servent à tresser la natte de notre humanité.

Extrait :

« Je respire par tes mains
Je me couvre de tes veines
Je te bois
Je deviens
Soleils rouges
Ton corps est vagabond
Trouvant l’asile
D’une terre
Éclose
Devenue femme
Tu es mon paysage mon tempo ma cadence
Mon naufrage et ma rime ma vague et mon volcan
Mon îlot de lumière ma bouteille à la mer
Mon homme argile »

Collection « Soleil Noir »
Diffusion harmonia mundi
Pages  : 96
Prix : 13 €
ISBN : 978-2-36229-021-3

Tagged with:
 

Auteur : David Rosenmann-Taub
Édition bilingue. Traduit de l’espagnol (Chili) par Luc Brébion

Parution : 20 octobre 2011

Le mot de l’éditeur : Cortejo y Epinicio… À sa parution en 1949, ce premier recueil de David Rosenmann-Taub fut accueilli comme une révélation. Au point de faire dire à l’écrivain Francis de Miomandre  : « Il possède une qualité et un accent tout à fait exceptionnels et je ne vois personne, même ici en France, qui ose aborder l’expression poétique avec une aussi déchirante violence. » Pour autant, l’œuvre de David Rosenmann-Taub manqua son rendez-vous avec la France puisqu’elle ne fut jusqu’alors jamais traduite dans notre langue. En publiant aujourd’hui ce premier recueil maintes fois remanié, j’entends faire sortir de l’ombre un poète rare. Place à la créativité singulière, souvent exubérante, d’un écrivain qui sait ouvrir la vie immédiate à d’insondables profondeurs.

Extrait :

«  Puma de lumière : j’ai plongé
dans la chambre de Sara,
remuant une chimère de pudeurs et de muscs
dans les tiroirs où il n’y a plus rien :
ivresse de dalles trempées de pluie,
de portraits ou de broches ou d’acacias. »

Collection « Soleil Noir »
Diffusion harmonia mundi
Pages  : 272
Prix : 18 €
ISBN : 978-2-36229-020-6

 

Auteur : Jeanne Benameur

Parution : 22 septembre 2011

Le mot de l’éditeur :

Poète, Jeanne Benameur ? Bien des lecteurs ignorent, que la romancière est entrée en littérature avec la poésie. Son premier livre, Naissance de l’oubli, publié en 1989 aux Éditions Guy Chambelland, était un recueil de poèmes. Depuis ? Le silence, qui n’est ni la mort ni le reniement : Jeanne n’a pas cessé d’écrire, la poésie ne l’a pas quittée. Comme une eau se perd dans le sol pour suivre un cours invisible sous la surface de la terre avant de connaître une résurgence, sa poésie refait aujourd’hui surface. Vingt-deux ans après, sa transparence étonne, sa fraîcheur porte le désir aux lèvres, ses murmures font chanter la vie. Ici, l’écriture poétique n’est ni fleuve ni tempête, mais pesée du silence, paroles en archipel, ciselures d’une géographie intérieure sans cesse en mouvement. Avec elle, la poésie est plus que jamais un art de l’hospitalité.

Extrait :

« Les étoiles incrustées sous la chair
il faut vautour et rage
pour nous arracher
un peu
de ce qui brille
Et tant d’amour sans attente
pour garder la lumière »

Collection « Embrasures »
Diffusion harmonia mundi
Pages  : 64
Prix : 6 €
ISBN : 978-2-36229-017-6

 

Auteur : Ananda Devi

Parution : 22 septembre 2011

Le mot de l’éditeur :

Avec les poèmes et les proses qui composent ce livre, Ananda Devi nous confie son second recueil de poèmes, retrouvant ce lyrisme de la « chair nue » que donnait à lire Le long désir (Gallimard, 2003). Une femme y dévoile sa mystérieuse évidence, sans que les mots perdent leurs sens cachés. Ils explorent le secret et l’intime, scrutent le monde visible et invisible, provoquent les frissons qu’ils suggèrent. Et cela même lorsque l’auteure évoque « l’envie de poésie », la vie broyée d’un enfant soldat ou d’une jeune prostituée, la violence des rapports de domination, le sort fait aux femmes. Entre douceur et incandescence, désir et solitude, sans faire la moindre concession à « la poétique des îles », Ananda Devi nous livre une écriture à même la peau des passions et des démangeaisons humaines. Fine et profonde, comme elle, toujours à l’écoute de l’obscure promesse du monde.

Extrait :

« Tu tends l’oreille
Aux voix des absents
Jusqu’à ce que la nuit
Consente à te parler »

Collection « Embrasures »
Diffusion harmonia mundi
Pages  : 64
Prix : 6 €
ISBN : 978-2-36229-018-3