Currently viewing the category: "Parutions"

Auteurs : Salah Al Hamdani et Ronny Someck
Édition trilingue : hébreu – français – arabe
Traduction : Michel Eckhard Elial pour les textes en hébreu
Isabelle Lagny et Salah Al Hamdani pour les textes en arabe

 Parution : le 14 juin 2012

  Le mot de l’éditeur : C’est par une poignée de main qu’est né le projet de ce livre : celle qu’ont échangée deux poètes – l’un arabe, l’autre juif – nés la même année, 1951, dans la même ville, Bagdad. Salah Al Hamdani et Ronny Someck n’ont pas seulement voulu faire un livre ensemble : ils ont voulu le faire avec moi, éditeur qui définis volontiers le poème comme le lieu de l’hospitalité. Par ce recueil écrit à deux voix et publié en trois langues – l’arabe, le français, l’hébreu – c’est toute la poésie qui révèle sa capacité à tisser des liens entre les êtres et les cultures. La parole vigoureuse, lyrique, souvent militante de Salah Al Hamdani y rencontre l’humour de Ronny Someck, la tendresse amusée qu’il porte sur les choses de la vie. La fantaisie inquiète de l’un répond au fracas contenu de l’autre. Comme si la poésie était le trait d’union qui rapproche Bagdad et Jérusalem, l’espace d’une liberté retrouvée, un territoire où les frontières ne servent plus à séparer les êtres humains mais à les réunir.

Extraits :

« Fais en sorte que la larme sur la joue du cygne
soit la première pierre
dans l’océan de la joie,
et que j’apprenne
à nager »
Ronny Someck

« Tu murmures en hébreu à propos de Bagdad
des mots émigrés de mon coeur
nuée de tourterelles
vers des îles inconnues »
Salah Al Hamdani

Collection « Tissages »
Diffusion harmonia mundi
Pages  : 160
Prix : 16 €

 

Auteur : Pierre Vavasseur

Parution : le 16 mai 2012

Le mot de l’éditeur :

Bien des lecteurs connaissent le reporter des pages Culture du quotidien Le Parisien. D’autres écoutent ses chroniques à la radio. Quelques-uns ont même eu la chance de l’entendre entonner des chansons d’amour à la guitare. Un homme singulier et pluriel, Pierre Vavasseur ? Oui, à condition de ne pas oublier le poète dont j’ai le bonheur de publier le premier recueil. Le titre est beau, les textes le sont aussi. Ils parlent avec justesse de ce qui ne souffre aucun bavardage : les blessures secrètes, l’enfance à quai, la brûlure des départs, la vie qui court « d’une nuit à l’autre sans réponse ». La poésie de Pierre tient dans cette tension entre la parole et le silence, l’énergie et le chagrin, la solitude fondamentale des êtres et leur soif intense de partage. Avec des mots simples, elle nous rappelle que l’étonnement libère et que les yeux nous tiennent lieu de serrure.

Extrait

« Bâtir sur une faille
écrire court
convaincu que ce qui est bref
est appelé à moins souffrir »

Collection Soleil noir
Une collection de recueils vouée aux poètes qui cherchent une lumière au plus sombre de la nuit

Diffusion harmonia mundi

Pages : 96
Prix  : 13  €
ISBN  : 978-2-36229-030-5

La presse en parle…

Revue de presse

 

Auteur : Yannis Ritsos
Édition bilingue, traduit du grec par Anne Personnaz
Préface de Bruno Doucey

Parution : le 19 avril 2012

Le mot de l’éditeur :

“Je suis le ciel étoilé des moissons.” Le poète qui écrit cela paraît pourtant l’avoir perdue, sa bonne étoile. Voyez plutôt : Yannis Ritsos naît en Grèce dans une famille de nobles propriétaires terriens, mais sa jeunesse est marquée par la ruine économique, des drames familiaux et la maladie. Proche du parti communiste grec, il aspire à un idéal de fraternité, mais la dictature dévaste son pays. C’est dans ce contexte désespéré que le poète écrit l’une de ses plus belles oeuvres, jusqu’alors inédite en français : Symphonie du printemps. Un hymne à l’amour, à la nature, à la vie. À mes yeux, un antidote à la crise. Dans la situation douloureuse que connaît la Grèce, le lyrisme explosif de Yannis Ritsos est une tentative de libération par l’imaginaire. Le poète danse à deux pas de l’abîme, les bras tendus vers les étoiles.

Extrait

« Mes chers semblables
comment pouvez-vous
vous courber encore ?
Comment pouvez-vous
ne pas sourire ?
Ouvrez les fenêtres.
Le monde resplendit
infatigable.
Qu’il soit regardé. »

Collection : « En résistance »
Une collection destinée aux poètes qui sont entrés en résistance
Diffusion harmonia mundi
Pages : 144
Prix  : 14,50  €
ISBN  : 978-2-36229-029-9

Tagged with:
 

Anthologie établie par Christian Poslaniec et Bruno Doucey

Parution : le 8 mars 2012

Le mot de l’éditeur :

L’enfance… Tous les poètes de ce livre y ont eu droit. Certains d’entre eux ont été soulagés d’en sortir ; d’autres en conserveront toujours la nostalgie ; aucun d’eux n’aspire à y retourner. Finalement, que fait l’adulte lorsqu’il évoque l’enfance ? Il se souvient. Autrement dit, il s’absente un instant du présent pour retrouver un passé qui ne passe pas, projette sur un écran imaginaire des images d’autrefois. Dans cette anthologie, 90 poètes contemporains revivent à leur manière le film d’une enfance. Du flash-back, qui permet d’opérer un retour en arrière au contre-champ rendu possible quand un adulte interpelle l’enfance, de cette contre-plongée connotant le désir de grandir au fondu enchaîné par lequel les époques se télescopent, tous les textes de ce livre démontrent que l’écriture garde mémoire du rapport premier, libre et créatif, à la langue. Comme si l’enfance était toujours plus ou moins l’arrière-plan de l’écriture.

Extrait :

« Mon cheval à roulettes
noir et blanc pommelé
galope encore
sur la terrasse de l’enfance
[…]
seul j’ai vieilli
mais demeure l’enfant
comme la mer soupire
sur le sable du temps »
Frédéric Jacques Temple

Collection : Tissages
Diffusion harmonia mundi

Pages : 208
Prix : 17 €
ISBN  : 978-2-36229-028-2

Revue de presse…

Continue reading »