Currently viewing the category: "Parutions"

Couv.S.Bataillon_74dpiAuteur : Stéphane Bataillon

Parution : le 18 avril 2013

Le mot de l’éditeur : Publier le premier recueil de Stéphane Bataillon fut pour moi un moment fort. Où nos ombres s’épousent était le livre du deuil et de l’absence puisque le poète évoquait la perte de celle qu’il aimait, à un âge où la mort paraît hors de propos. Avec Les Terres rares, Stéphane revient à la poésie en arpenteur des joies fertiles de la vie. Une nouvelle union, la venue d’un enfant, une autre manière d’appréhender le temps. Dans cette vie renouée, il sait quel sens donner à la chaleur des mains, à l’écorce du doute et au frottement de nos solitudes abrasives. Le titre du recueil, emprunté à la géologie, laisse entendre que les métaux les plus tendres, les gisements les plus ductiles sommeillent à des profondeurs inouïes. Écrire, descendre au plus profond de soi, dans l’opacité graphite et la tendresse des roches qu’on ne peut séparer.

Extrait :

« Nous imposons les mains
afin que la chaleur
parvienne jusqu’à toi
Déjà te prévenir
des tendresses fragiles »

Collection : « Soleil noir »
Une collection de recueils vouée aux poètes qui cherchent une lumière au plus sombre de la nuit.

Diffusion harmonia mundi
Pages : 96
Prix : 13 €
ISBN : 978-2-36299-047-3

 

 

Couv.M.Visniec72dpi

Auteur : Matéi Visniec
Traduit du roumain par Benoît-Joseph Courvoisier

Parution : le 14 mars 2013

Le mot de l’éditeur : Soyez le bienvenu, Monsieur Visniec, et soyez sûr que je ne vous publierais pas si vous n’aviez rien à dire ! Ce livre, paru à Bucarest en 2011 sous le titre La masă cu Marx, marque votre retour à la poésie. Et ce retour est jubilatoire. À table avec Marx est composé de petites pièces poétiques qui s’apparentent à des saynètes. Drôle, douloureuse, absurde, fantastique, satirique, souvent théâtrale, toujours singulière, chacune d’elles nous rappelle que l’écrivain roumain, exilé en France sous le régime de Ceausescu, est dramaturge. Avec un sens aigu du petit format, l’auteur nous entraîne dans un univers constamment menacé par la perte de sens et la négation de l’individu. Il n’épargne ni le régime qui censurait son œuvre ni la comédie métaphysique que jouent les êtres humains. Un florilège de poèmes ? Non, un concentré de plantes urticantes.

Extrait :

« Je n’ai plus rien écrit parce que je n’avais
rien à dire
voilà pourquoi je n’ai plus rien écrit
c’est bien mieux ainsi

pourquoi écrire quand tu n’as rien à dire
pourquoi écrire quand les mots t’opposent résistance
pourquoi écrire quand tu es seul »

Collection : « Soleil noir »
Une collection de recueils vouée aux poètes qui cherchent une lumière au plus sombre de la nuit.

Diffusion harmonia mundi
Pages : 96
Prix : 13,50 €
ISBN : 978-2-36299-044-2

 

Couv.MariaMerceMarcal72 dpi

Auteur : Maria-Mercé Marçal
Édition Bilingue
Traduit du catalan par Annie Bats

Parution : le 14 mars 2013

Le mot de l’éditeur : Voici publiée, pour la première fois en France, l’une des voix majeures de la poésie catalane : Maria-Mercè Marçal, née à Barcelone en 1952, disparue prématurément en 1998. Cette édition bilingue donne à lire un large choix de ses textes, mettant en évidence la diversité de son écriture et l’intensité de son rapport à la vie. Le recueil s’ouvre sur un texte qui voue la poésie au féminisme militant et se clôt sur les poèmes poignants de Raison du corps, publié à titre posthume. Entre ces deux pôles, l’auteure nous offre «l’autobiographie de son âme », plaçant le féminin au coeur de toutes ses interrogations. Qu’ils évoquent l’amour et la solitude, la jouissance et la douleur, la maternité, l’homosexualité ou la maladie, les poèmes de Maria-Mercè Marçal tissent le fil qui permet de ne pas se perdre dans le labyrinthe de l’existence.

Extrait :

« Je rends grâce au hasard de ces trois dons : être née femme,
de basse classe, de nation opprimée.
Et de ce trouble azur d’être trois fois rebelle »

Collection « Soleil noir »
Une collection de recueils vouée aux poètes qui cherchent une lumière au plus sombre de la nuit.

Diffusion harmonia mundi
Pages : 112
Prix : 14,50 €
ISBN :978-2-36229-043-5

 

LesVoixDuPoeme_74dpi

Anthologie établie
par Christian Poslaniec et Bruno Doucey
Préface de Jean-Pierre Siméon et Bruno Doucey

Parution : le 28 février 2013 

Le mot de l’éditeur : Pour la troisième année consécutive, les Éditions Bruno Doucey publient l’anthologie de référence du Printemps des Poètes. Le thème de cette 15ème édition ? Les voix du poème. Ainsi que l’explique Jean-Pierre Siméon, « dès sa naissance, au début des temps humains, la poésie est une parole levée. Qu’il soit murmure, cri ou chant, le poème garde toujours quelque chose de son oralité native. » L’anthologie que nous proposons prend en compte cette polyphonie vivante, jouant sur l’homophonie des termes voix et voie. Qu’ils proviennent du passé ou de la poésie contemporaine, de France ou d’ailleurs, les textes collectés rappellent que la voix intérieure du poète répond aux voix du monde. Voix lactée, voix d’eau, voix publique, voix de passage ou voix sans issue, à claire voix, à double voix ou en voix de disparition-, qu’importe les différences : pour les poètes, la voix est toujours libre !

• 83 poètes parmi lesquels Margaret Atwood, Jeanne Benameur, Claude Ber, Julien Blaine, Yves Bonnefoy, Andrée Chedid, Charles Juliet, Yvon Le Men, Lorca, Serge Pey, Rimbaud, Ritsos, Verlaine, Matéi Visniec

Extrait :

« Je l’écoute. Ce n’est qu’une voix humaine
Qui traverse les fracas de la vie et des batailles,
L’écroulement du tonnerre et le murmure des bavardages.

Et vous ? ne l’entendez-vous pas ?
Elle dit “La peine sera de peu de durée“
Elle dit “La belle saison est proche“.
Ne l’entendez-vous pas ? »
Robert Desnos

Collection : Tissages
Diffusion harmonia mundi

Pages : 192
Prix : 16 €
ISBN : 978-2-36229-042-8

Revue de presse