Currently viewing the category: "Parutions"

Anthologie établie par Christian Poslaniec et Bruno Doucey.

En librairie le 10 février 2010

 

LE MOT DE L’ÉDITEUR

Aussi curieux que cela puisse paraître, personne n’avait encore consacré une anthologie de poésie aux territoires de l’Outre-mer français. C’est désormais chose faite : Outremer – Trois océans en poésie propose un tour du monde en 80 poètes à travers les richesses insoupçonnées des contrées ultra-marines. D’infinis paysages… oui, et des terres, de grandes terres de résistances. Ces territoires, quels sont-ils ? Des îles pour la plupart. La Guyane, la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Pierre-et-Miquelon, pour l’océan Atlantique. Mayotte et la Réunion, dans l’océan Indien. La Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, Wallis-et-Futuna, dans le Pacifique. De quoi découvrir la part métisse de nos identités et voyager sous toutes les latitudes. Et puisque ce livre est une invitation à empoigner la crinière de la poésie, caracolons ! Chaque poète est une île, et chaque île porte en elle tous les rêves du monde. Une façon d’offrir, pour longtemps, l’asile poétique à nos désirs en archipel.

EXTRAIT

« Des terres
à même l’écume des vagues et des larmes
du soleil
des terres fracturées comme des dalles
échelonnées sur le dos d’une allée sinueuse
de serpent de mer […]
en enjambant le cyclone de la débâcle
sauvage
je tiens sa crinière »

Georges Desportes, « À la crinière du cyclone » (Martinique)

Collection « Tissages »
Pages  : 288
Prix : 18,00  €
ISBN : 978-2-36229-011-4

• Un tour du monde en 80 poètes à travers les contrées d’Outre-mer.

• Un livre publié à l’occasion du 13ème Printemps des Poètes : D’infinis paysages, du 7 au 21 mars 2011.

• Le livre événement de 2011, l’Année des outre-mer français.

Tagged with:
 

Auteur : Margaret Atwood

Édition bilingue, traduction Christine Evain

Parution : Janvier 2011

Le mot de l’éditeur :
En France, peu de gens savent que la grande romancière canadienne Margaret Atwood écrit de la poésie. Mieux encore, que cette poésie constitue le terreau dans lequel s’enracine son œuvre romanesque. Dans Le Journal de Susanna Moodie, Margaret Atwood relate la vie d’une pionnière venue d’Angleterre au XIXème siècle. Susanna Moodie n’est pas un personnage de fiction, mais une figure emblématique de la nation et de la littérature canadiennes. Étrangère sans ressources, elle découvre la misère, la solitude, la vie sauvage dans les forêts du grand Nord, aux confins du rêve et de la folie. Si nous publions aujourd’hui ce recueil en France, c’est qu’il aborde des questions qui nous taraudent : la fragilité de la vie, l’identité nationale, la condition de l’immigrant.

Extrait :

« L’eau mouvante refuse de me renvoyer
mon reflet.

Les rochers ignorent.

Je suis un mot
dans une langue étrangère. »

Collection : Soleil noir
Pages : 128
Prix : 15 €
ISBN : 978-2-36229-009-1

 

Auteur : Pierre Seghers
Préface de Bruno Doucey

Parution : Janvier 2011

Le mot de l’éditeur

Il y a quelques années, alors jeune directeur des Éditions Seghers, j’avais fait de la réédition de La Résistance et ses poètes de Pierre Seghers une véritable priorité. Au seuil d’une nouvelle aventure éditoriale, une exigence similaire me pousse aujourd’hui à rassembler, en un seul volume, les textes que le poète publia pendant la Seconde Guerre mondiale. Poésie de circonstances, poésie de combat, par laquelle un homme affirme son droit à la liberté, sa volonté de vivre et ses raisons d’aimer. Et Pierre Seghers de s’adresser aux générations à venir  : « Jeunes gens qui me lirez peut-être, tout peut recommencer. Les bûchers ne sont jamais éteints et le feu, pour vous, peut reprendre. […] N’accepter jamais de devenir les égarés d’une génération perdue. »

Extrait :
« Un prisonnier qui se débat
Sans mouvements et marche droit
Ses poings sont devenus de bois
Mon cœur »

Collection « En résistance »

Pages : 200

Prix : 16 €

ISBN : 978-2-36229-010-7