Currently viewing the category: "Parutions"

Auteur : Maram al-Masri

Parution : Mars 2011

Le mot de l’éditeur :

On se retrouve poitrine contre poitrine, ventre contre ventre. On s’approche, on se mêle, on s’enroule, jusqu’à la jouissance. À première vue, les poèmes sensuels de Maram al-Masri semblent évoquer la valse qui entraîne deux êtres épris l’un de l’autre, l’ivresse du désir, la frénésie des corps. Comme un écho au livre que j’eus la chance de publier en 2009, Je te menace d’une colombe blanche… Et si cette belle voix venue de Syrie nous parlait d’autre chose ? Si le corps à corps était aussi celui qu’elle entretient avec la poésie ? Avec des mots simples, dans les deux langues qu’elle affectionne, l’arabe et le français, une femme libre fait l’amour aux mots. Pour elle, l’écriture est une eau qui coule de la fontaine à la bouche.

Extrait
« Ma bouche
est chanson d’Ishtar
et contes de Shéhérazade
ma bouche
est le gémissement silencieux d’une plainte
ma bouche
est une fontaine coulant de plaisir
le cantique
du cœur
et de la chair »

Collection : L’autre langue
Pages : 88
Prix  : 12,00  €
ISBN  : 978-2-36229-012-1

Tagged with:
 

EXTRAIT :

Je me lèverai un jour

Je me lèverai un jour pour dire
Moi le Kurde je me lèverai un jour
Pour dire moi l’Amazigh, ta voix,
Je me lèverai un jour moi l’Arabe que tu connais
Je me lèverai pour dire :
Les voici partis, Saladin.

Najwan Darwish (Palestine)

 

Le mot de l’éditeur :

Cette anthologie, conçue sur le terreau de l’actualité littéraire et politique la plus incandescente, intègre les poèmes de tous les poètes invités au festival de poésie Voix Vives, de méditerranée en méditerranée qui aura lieu à Sète du 23 au 30 juillet 2011. Les quatre Méditerranée originelles y sont présentes – celles de l’Afrique du Nord, des Balkans, des régions latines et de l’Orient –, sans oublier une cinquième Méditerranée que l’Histoire a répandue sur notre planète, outre-Atlantique, en Afrique de l’Ouest ou dans le vaste monde francophone. Cent-treize poètes vivants, venus de tous les horizons, constituent la mosaïque de ce livre. Chaque poème est édité dans sa langue originale et traduit en français. Le lecteur pourra ainsi savourer la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues que permet la poésie.

Collection « Tissages »
Diffusion harmonia mundi
Pages  : 272
Prix : 19 €
ISBN :  978-2-36229-019-0

 

Anthologie établie par Bruno Doucey, avec la participation de Johanna Pélissier et Marie-Laurence Jocelyn Lassègue.
Préface de Bruno Doucey

Le mot de l’éditeur : Une moisson de prix littéraires et le séisme du 12 janvier 2010 ont permis à un large public de découvrir la vitalité de la littérature haïtienne. Des écrivains comme Dany Laferrière, Lyonel Trouillot ou Gary Victor ont rejoint Jacques Roumain et René Depestre au Panthéon des identités créoles, toutes masculines. Mais qu’en est-il des femmes ? Quelle place leur poésie occupe-t-elle en Haïti ? Pour la première fois, un éditeur répond à cette question. Trente-cinq voix, venues d’Haïti, des États-Unis, du Québec et de France conjuguent la poésie de langue française au féminin… Et au pluriel, tant sont diverses leurs tonalités et leurs sources d’inspiration. De Virginie Sampeur, née au milieu du XIXème siècle, à Kettly Mars, de Yannick Jean à Emmelie Prophète, chacune d’elles ouvre le chemin d’une nouvelle espérance : celle qui permet, dans le chaos que l’on sait, de « dessiner des portes de sortie ».

Extrait :

« La terre a soulevé mon cœur
d’un mouvement sec et violent
elle l’a déchiré
éparpillant mille morceaux
comme larmes d’oiseaux errants
aux quatre vents de mon île
et depuis
chaque nuit
j’entends les battements
hésiter à mi-chemin
entre décombres
et étoiles » (Evelyne Trouillot)

Collection : Tissages

Pages : 296
Prix : 19, 50 €
ISBN  : 978-2-36229-008-4

Tagged with:
 

Auteur : Stéphane Bataillon

Parution : Octobre 2010

Le mot de l’éditeur : Je suis heureux de publier le premier recueil de Stéphane Bataillon. Retenez bien ce nom. L’auteur de ce livre, né à Paris en 1975, n’est ni un poète maudit ni un homme en exil. Avec lui, nulle entrée tapageuse en littérature, nulle propension à faire parler de soi sans avoir rien à dire. Stéphane a juste perdu celle qu’il aimait. Que dire de plus ? Il aurait pu s’enfermer dans un silence fracassé ; il ne l’a pas fait. Son chant pouvait devenir le lamento d’un être inconsolable ; il ne l’est pas. Limpide et profonde, sa poésie est de celles que ne renieraient ni Guillevic ni Claude Vigée. Elle parle juste et parle vrai. Peut-être ceux qui la liront se sentiront-ils aussi deux fois vivants.

Extrait :

« Je t’avais promis
une caresse chaque soir
désormais, ce sera un poème.»

Collection : Jeunes Plumes.
Cette collection, destinée à publier le premier recueil d’un poète, est parrainée par une compagnie de théâtre, Jeunes plumes et Cie. Pour une rencontre vivante avec le public.
Pages  : 96
Prix  : 10 €
ISBN  : 978-2-36229-007-7

Tagged with: