Currently viewing the category: "Parutions"

Auteur : Stéphane Bataillon

Parution : Octobre 2010

Le mot de l’éditeur : Je suis heureux de publier le premier recueil de Stéphane Bataillon. Retenez bien ce nom. L’auteur de ce livre, né à Paris en 1975, n’est ni un poète maudit ni un homme en exil. Avec lui, nulle entrée tapageuse en littérature, nulle propension à faire parler de soi sans avoir rien à dire. Stéphane a juste perdu celle qu’il aimait. Que dire de plus ? Il aurait pu s’enfermer dans un silence fracassé ; il ne l’a pas fait. Son chant pouvait devenir le lamento d’un être inconsolable ; il ne l’est pas. Limpide et profonde, sa poésie est de celles que ne renieraient ni Guillevic ni Claude Vigée. Elle parle juste et parle vrai. Peut-être ceux qui la liront se sentiront-ils aussi deux fois vivants.

Extrait :

« Je t’avais promis
une caresse chaque soir
désormais, ce sera un poème.»

Collection : Jeunes Plumes.
Cette collection, destinée à publier le premier recueil d’un poète, est parrainée par une compagnie de théâtre, Jeunes plumes et Cie. Pour une rencontre vivante avec le public.
Pages  : 96
Prix  : 10 €
ISBN  : 978-2-36229-007-7

Tagged with:
 


Auteur : Oscar Mandel

Parution : Mai 2010

Le mot de l’éditeur : Je n’ai pas choisi de publier ce livre. C’est lui qui s’est imposé à moi, comme une guêpe qui bourdonne à vos oreilles, vous tourne autour, vous aiguillonne, sans se faire attraper. Son auteur, qui est né en Belgique en 1926, partage son temps entre Los Angeles et Paris et écrit librement en deux langues, le français et l’anglais, au seul gré de sa fantaisie. Quand on le rencontre, il se présente en disant « I Oscar Mandel… moi qui ne comprends rien à presque tout ». Méfiez-vous de cette affirmation, lecteur. L’auteur de ce recueil aborde des sujets sérieux, souvent profonds, parfois tragiques, mais il le fait avec légèreté, un humour sardonique, un ton so british… Pas folle, la poésie d’Oscar Mandel !

Extrait :

« Quelque chose comme un poème
coule de mon vieux robinet,
tout fermé, tout rouillé qu’il est »

Collection : L’autre langue

Pages : 112
ISBN : 978-2-36229-001-5
Prix : 14 €

 

Un coffret à tirage limité pour fêter les quatre premiers ouvrages des éditions Bruno Doucey :

Salah Al Hamdani, Le Balayeur du désert
Oscar Mandel, Cette guêpe me regarde de travers
Jeanine Baude, Juste une pierre noire
James Noël, Des poings chauffés à blanc

Hors commerce :
Bruno Doucey, Oratorio pour Federico Garcia Lorca

Prix : 55 €
ISBN : 978-2-36229-005-3

 

Auteur : Jeanine Baude

Parution : Mai 2010

Le mot de l’éditeur :
En 2006, tandis je publiais Le Chant de Manhattan aux Éditions Seghers, j’étais loin d’imaginer que Jeanine Baude me donnerait à lire un jour le texte incandescent que vous tenez entre les mains. Juste une pierre noire est l’évocation âpre, souvent violente, d’une expérience des limites. Celle qui a conduit l’auteur de ces pages, des ténèbres à la lumière, de la mort à la renaissance, de la démesure à l’acceptation confiante du quotidien. L’écriture poétique de Jeanine Baude, née dans les Alpilles en 1946, est un fleuve qu’aucune digue ne contient. Ainsi que l’écrit Andrée Chedid, dédicataire du recueil, le delta de ce fleuve « dessine d’infinis parcours » à l’approche de la mer.

Extrait :

« Dis-moi le redoublement des racines
la femme qui s’avance sans amarres
et sans peur debout dans la distance
celle qui écrit au revers des courants »

Collection : Soleil noir
Pages : 104
ISBN : 978-2-36229-002-2
Prix : 14 €

Ouvrage co-édité avec les Éditions du Noroît

Tagged with: