Catégories
Non classé

Ceija Stojka & Olivia Paroldi

Ceija Stojka, la petite Rom de Vienne n’avait pas dix ans en 1943 lorsque l’horreur concentrationnaire l’a engloutie. L’âge qu’ont les enfants Rom des bidonvilles de Nice où Olivia Paroldi mène des ateliers de gravure chaque semaine depuis 2017. Ceija est revenue vivante de ses deux ans dans les camps de l’enfer nazi, et des années plus tard, sera la première femme Rom à témoigner par la poésie et l’art. Pour Olivia, c’est juste une évidence de prendre le relais avec la bouleversante intensité de ses gravures.


À découvrir :