© D.R.

Huh Su-kyung est née en 1964, à Jinju dans la province du Gyeongsang, en Corée du Sud. Après la publication de ses premiers recueils – Quel engrais vaudra mieux que la tristesse  ? (1988) et Une lointaine maison où je vais seule (1992) – elle quitte son pays pour l’Allemagne où elle effectue des études de philologie orientale et d’archéologie. Son activité d’archéologue ne l’empêche pas de continuer à écrire de la poésie et des romans en coréen. Elle est décédée à Münster en octobre 2018. Les Éditions Bruno Doucey ont publié, en 2019, 15° vent de nord-ouest, qui rassemble des textes issus de ses différents recueils.


À découvrir :

 

Comments are closed.