© Yvonne Böhler

Laurent Cennamo fait partie de ces jeunes poètes européens dont la qualité d’écriture augure bien de l’avenir. Né en 1980 à Genève, où il étudie la littérature et l’histoire de l’art, il publie un premier recueil en 2011, Les Rideaux orange, qui obtient deux prix littéraires. Trois ans plus tard, paraît à La Dogana À celui qui fut pendu par les pieds. En 2017, il obtient une résidence d’écriture à la fondation Saint-John Perse, où il écrit le recueil  L’herbe rase, l’herbe haute que les Éditions Bruno Doucey publient en 2018.


À découvrir :

 

Comments are closed.