cartevoeuxbd3

 

© Murielle Szac/Ed. Bruno Doucey

Peter Bakowski est né en 1954 à Melbourne (Australie) dans une famille d’immigrants polonais et allemands. Il entre très tôt dans la vie active et place son existence sous le signe du voyage. En 1983, il découvre le Texas et la Beat Generation, qui influencera son premier recueil : Thunder Road, Thunder Heart (Route de Tonnerre, Coeur de Tonnerre). Avec Le cœur à trois heures du matin, cet écrivain australien, proche de Jack Kerouac et d’Allen Ginsberg, est publié pour la première fois en France (Éditions Bruno Doucey, février 2015).


À découvrir :

 

Mireille VignolAprès une petit vingtaine d’années en Australie et une carrière de journaliste spécialisée dans l’Océanie puis dans la littérature avec l’Australian Broadcasting Corporation, Mireille Vignol est rentrée en France en 2002 et travaille depuis comme traductrice littéraire. Elle traduit les grands noms de la littérature australienne (Kate Grenville, Kenneth Cook, Evie Wyld, Peter Temple), des auteurs maoris ou océaniens  (Witi Ihimaera, Alice Tawhai, Epeli Hauo’fa et Russell Soaba) ainsi qu’américains (Nickolas Butler, Walter Mosley, Steve Stern, George Pelecanos) et sud-africain (Roger Smith). Elle est la traductrice du recueil de Peter Bakowski Le cœur à trois heures du matin (Éditiosn Bruno Doucey-Février 2015).

 

2478N- Jean Metellus, écrivainJean Métellus appartient à cette vaste diaspora haïtienne que la dictature des Duvalier a contrainte à l’exil. Né à Jacmel en 1937, il s’installe à Paris en 1959, étudie la médecine et devient neurologue spécialisé dans les troubles du langage. Son œuvre littéraire prend sa pleine dimension avec le poème intitulé « Au pipirite chantant » et une série de romans publiés chez Gallimard, des essais, des recueils de poèmes publiés aux éditions de Janus. Il décède à Paris en janvier 2014, après avoir mis le point final à un long poème épique, Rhapsodie pour Hispaniola, paru en janvier 2015 aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :