E.Trouillot_Par_la_fissure_de_mes_mots_74dpi_pourlesiteAuteur : Évelyne Trouillot
Préface de Bruno Doucey

Parution : le  7 janvier 2014

Le mot de l’éditeur : En 2010, paraissait la première anthologie de ma jeune maison d’édition : Terre de femmes, 150 de poésie féminine en Haïti. En quatrième de couverture, un poème inédit d’Évelyne Trouillot, écrit « à mi-chemin entre décombres et étoiles », dans le contexte terrible du séisme qui venait de dévaster son pays. Trois ans plus tard, ce texte est devenu un livre qui donne à voir les réalités contrastées d’une terre fissurée « entre soleils et épouvante ». Pour autant, ce recueil n’est pas le romancero d’un pays ravagé par le malheur. Le pouvoir des métaphores, la vitalité de l’écriture, la houle continue de sa vigueur caribéenne sont de nature à surmonter bien des désarrois. Car Évelyne Trouillot écrit comme on regarde le monde à sa porte : avec des mots lézardés, ébréchés, cabossés, des mots de tous les jours sans rime ni raison qui finissent par coudre le ventre déchiré de la terre pour en tirer un peu de bonheur.

Extrait :

« Je bois ma terre
par la fissure de mes mots
bris de bleu
en convalescence
brins de rêves
égarés entre ma paupière et
l’incertitude de la mer »

Collection : Embrasures
De petits recueils pour ouvrir à tous la porte de la poésie sans en perdre l’incandescence

Diffusion harmonia mundi
Pages : 64
Prix  : 6,50 €
ISBN : 978-23-6229-057-2

 

 

J.-P.Luminet_Un_trou_énorme_dans_le_ciel_72dpi_webAuteur : Jean-Pierre Luminet
Préface de Bruno Doucey

Parution : le  7 janvier 2014

Le mot de l’éditeur : « J’étais petite, je suis tombée dans le néant et ma tête s’est fracassée au fond. » Qui parle ainsi au seuil du recueil de Jean-Pierre Luminet ? La réponse nous est donnée avec le texte : c’est Amande, la fille du poète, disparue à un âge et dans des conditions où la mort paraît insoutenable. Un trou énorme dans le ciel est le livre de la perte et du deuil. Dans ce long poème, le poète astrophysicien, spécialiste mondial des trous noirs et du big-bang, est face à la perte insondable de sa propre fille. Un chaos que seule la poésie peut tenter d’approcher. Sans la moindre concession au pathos, l’écrivain fait éclater les normes du langage pour donner à lire un texte polyphonique, syncopé, bruissant de paroles et de présences. Des mots tombés hors du temps pour conjurer le vide et faire chanter l’absence.

Extrait :

« en voyant le verre cassé
j’ai eu la nette impression
qu’il valait mieux ne rien dire
comme si rien n’était arrivé
il est tard je dois rentrer
il y a un trou énorme dans le ciel »

Collection : Embrasures
De petits recueils pour ouvrir à tous la porte de la poésie sans en perdre l’incandescence

Diffusion harmonia mundi
Pages : 64
Prix  : 6,50 €
ISBN : 978-23-6229-058-9

 

 

Pierre KobelPierre Kobel a placé la poésie au cœur de son existence. Cet enseignant anime un groupe de poésie en banlieue parisienne et le blog La Pierre et le Sel depuis 2011. Il est attaché à ce que la poésie retrouve un vrai droit de cité et est convaincu qu’elle est nécessaire à la construction du monde et à l’avenir de l’humanité. Il est le co-auteur des anthologies Vive la liberté ! (2014)  Chants du métissage (2015) et Passagers d’exil (2017), parues dans la collection Poés’idéal aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :

 
©Bruno Doucey

©Bruno Doucey

Murielle Szac est écrivain, journaliste et éditrice. Elle a publié une quinzaine d’ouvrages pour la jeunesse, dont Le Feuilleton d’Hermès, la mythologie grecque en 100 épisodes. Ses romans ont souvent une trame sociale ou politique car elle mêle étroitement engagement et écriture. Elle a créé en 2008 la collection Ceux qui ont dit Non qu’elle dirige chez Actes Sud Junior. Aux Éditions Bruno Doucey, elle dirige les collections Poés’idéal et Sur le fil.