Couv_Guerre_72Anthologie établie par Bruno Doucey

Couverture : Bruce Clarke

Parution : le 6 novembre 2014

Cette anthologie de poèmes engagés rassemble 46 poètes
qui crient leur aversion de la guerre et leur goût de vivre.
Rimbaud et la guerre contre la Prusse, Apollinaire et la guerre 14-18, Machado en Espagne, Aragon, Éluard, Desnos, Max Jacob, Charlotte Delbo, Primo Levi, Marianne Cohn lors de la Seconde Guerre mondiale, Boris Vian et Jean Sénac pendant la guerre d’Algérie, le Liban de Georges Schehadé, la Syrie de Maram al-Masri, l’Afrique du Sud d’Ingrid Jonker, le Cameroun de François Sengat-Kuo, sans oublier Hermann Hesse, Victor Jara, Yannis Ritsos, Nâzim Hikmet, Ronny Someck… Des poèmes du monde entier pour refuser l’horreur de la guerre et nourrir le pacifisme des jeunes.

Extrait

« Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens. »
Boris Vian

Collection : Poés’idéal, dirigée par Murielle Szac

Pages : 128

Prix : 8,50 €

ISBN : 978-2-36229-074-9

 

Née au Liban en 1937, Vénus Khoury-Ghata est tout à la fois traductrice de l’arabe, romancière et poète. Son œuvre, reconnue dans le monde entier et couronnée par de nombreux prix littéraires, fait d’elle l’une des très grandes voix de la littérature francophone. La lire, c’est apprendre à voyager entre Orient et Occident, là où débute le fragile sentier des lendemains. En 2017, elle écrit, avec Caroline Boidé, Kaddish pour l’enfant à naître, publié aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :

 

© Daniel Mordzinski

Caroline Boidé, née en 1981, est romancière et poète. En 2014, elle publie un premier recueil, Pivoine aux poings nus, qui obtient le prix de poésie Vénus Khoury-Ghata. Les deux femmes s’attachent alors profondément l’une à l’autre, et écrivent un recueil ensemble, Kaddish pour l’enfant à naître, qui paraît aux Éditions Bruno Doucey en 2017.


À découvrir :

 

Iris Geneviève Lahens, née en Haïti en 1959, diplômée des Beaux-Arts de Paris, architecte de formation, est l’auteure d’une œuvre picturale onirique et colorée, qui mêle des motifs géométriques aux symboles amérindiens. Dans l’ouvrage Au souffle du vent-poupée, paru en 2017 aux Éditions Bruno Doucey, des fragments de poèmes d’Anthony Phelps accompagnent les reproductions de ses œuvres.


À découvrir :