L’auteur : Louis-Philippe Dalembert

En librairie le 6 avril 2017

Le mot de l’éditeur : « Je ne suis qu’un résident étranger sur la terre. » C’est par cette phrase des Psaumes que s’ouvre le livre de Louis‑Philippe Dalembert que j’ai la joie de publier aujourd’hui. Ce recueil est l’œuvre d’un « pied poudré » – pye poudre comme le disent les Haïtiens –, c’est-à-dire un homme dont la vie est vouée au départ et au vagabondage. Il débute par une évocation du petit pays de l’enfance, simple « grain de sable sur la carte du monde », avant de s’attacher à la figure d’un étranger en marche sur la terre. Qu’il chemine entre « halliers et ronces » ou tutoie les étoiles, ce dernier devient une figure de la condition humaine, le symbole des êtres qui portent leur « dissemblance en bandoulière ». Et l’on parcourt ces pages comme on traverse le temps qui nous est donné, avec un amour grandissant des autres et de la vie.

Extrait :

« je suis né dans un petit pays
un grain de sable sur la carte du monde
longtemps je l’ai confondu
au tracé de la terre
longtemps j’ai cru
que c’était le monde entier
[…]
un tout petit pays
qui a planté sa gueule géante de caïman
dans la chair de la mer caraïbe
du plus loin que je me souvienne
c’était l’univers entier »

Collection : L’autre langue

Pages : 136
Prix  : 15 €
ISBN :  978-2-36229-151-7

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La presse en parle…
Le Point – « Comment Haïti sauva des Juifs », Valérie Marin La Meslée

Le Pan poétique des muses – Maggy de Coster

« Ce recueil est comme un mémento où sont rangés les souvenirs d’un vagabond, comme Louis-Philippe Dalembert se définit lui-même, qui a roulé sa bosse aux quatre coins du monde. »

 

Comments are closed.