Passage des arts_300_pourle siteAuteur : Jeanne Benameur
Gravures de Rémi Polack

Parution : le 4 septembre 2014

Le mot de l’éditeur : En 2011, Jeanne Benameur inaugurait la collection « Embrasures » avec un texte fort intitulé Notre nom est une île. Trois ans plus tard, c’est elle qui signe le premier livre de la collection « Passage des arts ». Un bonheur qu’il me plaît de faire partager. De bronze et de souffle, nos cœurs est le livre d’un dialogue entre deux artistes : l’une, poète ; l’autre, plasticien. Jeanne Benameur découvre d’abord les sculptures de Rémi Polack. Elle est touchée par la présence de ces figures en déséquilibre qui aspirent à l’envol malgré le poids de la matière. Puis le sculpteur réalise des gravures à partir de ces bronzes. Les images servent alors de support à l’imagination créatrice de l’auteure, dont les mots tombent comme une pluie d’été : un pays fertile s’ouvre devant eux, des entités archaïques font leur apparition, des personnages s’animent. Au fil des pages, la vie naît de ce dialogue entre les arts. Et si gravures et poèmes s’entrecroisent, si histoires et images se mêlent, c’est que chacun des deux artistes marche dans la trace de l’autre.

Extrait :

Trouver
invisible
l’empreinte d’une main
où poser la tienne
d’un pas
où mettre le tien
Tu apprends
lentement
la confiance
dans les traces de ceux
qui ont
disparu.

Collection : Passage des arts

Pages : 80
Prix : 16 €
ISBN : 978-2-36229-070-1

 

Passage des arts_B_300_pourlesiteAuteur :Rita Mestokosho
Photographies de Patricia Lefebvre
Préface de J.M.G. Le Clézio

Parution : le 4 septembre 2014

Le mot de l’éditeur : Née de la pluie et de la terre est le livre d’une rencontre entre deux femmes, de civilisations différentes, qui se reconnaissent comme soeurs dans le tissage d’une parole universelle. L’une est poète, l’autre photographe. Patricia Lefebvre a rencontré Rita Mestokosho lors des séjours qu’elle effectua chez les Innus, peuple autonome du Québec. Ses photographies accompagnent la poésie simple, authentique et chamanique d’une femme qui s’adresse aux forêts, aux lacs, aux rivières, à l’ours, au saumon, au vent ou aux nuages, comme à la grand-mère qui lui a transmis l’amour de la vie. Car la poésie de Rita Mestokosho est, ainsi que l’écrit J. M. G. Le Clézio, préfacier de ce livre, « pleine de cette puissance féminine qui imprègne les peuples anciens. Quelque chose de calme et d’incorruptible qui s’ouvre sur l’avenir. » Comme lui, je suis heureux et fier de faire entendre cette voix native d’un peuple qui lutte pour sa survie.

Extrait :

« Mon coeur est fait de branches de sapin
Entremêlées à toutes les saisons du monde
Je dors pour mieux tapisser tes rêves
Et celui du chasseur en quête d’une terre
Où il pourra alimenter son envie d’être libre
De marcher en admirant les courbes des rivières
De nourrir sa faim et d’assouvir sa soif »

Collection : Passage des arts

Pages : 112
Prix : 17,50 €
ISBN 978-2-36229-071-8

 

Couv.VoixVives2014_pourlesiteVoix Vives de méditerranée en méditerranée – Anthologie Sète 2014

Préface de Maïthé Vallès-Bled

Parution : le 21 août 2014

Le mot de l’éditeur : Cette anthologie, conçue dans les semaines qui précèdent la cinquième édition du festival Voix Vives de méditerranée en méditerranée, comporte un texte inédit de tous les poètes invités à Sète à la fin du mois de juillet 2014. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes – celles des pays latins, d’Afrique du Nord, des Balkans, d’Orient – et une cinquième, celle dont l’Histoire a « exporté » la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Cent-dix poètes, venus de tous les horizons, constituent la mosaïque de ce livre, voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chaque poème est édité dans sa langue d’origine, à laquelle nous réservons la « belle page », et traduit en français. Le lecteur pourra ainsi savourer la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues.

43 pays, 20 langues, 110 poètes :
Albanie, Algérie, Arabie saoudite, Argentine, Bahreïn, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Catalogne, Chili, Chypre, Colombie, Croatie, Cuba, Égypte, Émirats arabes unis, Espagne, France, France Occitanie, Grèce, Irak, Iran, Israël, Italie, Jordanie, Kosovo, Koweït, Liban, Libye, Luxembourg, Macédoine, Malte, Maroc, Monténégro, Oman, Palestine, Portugal, Qatar, Québec, Serbie, Slovénie, Syrie, Tunisie, Turquie.

Extrait :

« ces traces dans le sable
qui les a remarquées
à peine esquissées et déjà effacées
par le souffle du désert
ces paroles prononcées
qui les a entendues
à peine murmurées et déjà confondues
aux rumeurs du monde »
Hamid Tibouchi (Algérie)

Collection Tissages

Pages : 256
Prix : 20€
ISBN : 978-2-36229-069-5

 

Couv.Sapho_pourlesiteAuteur : Sapho

Parution : le 21 août 2014

Pré-lancement en avant-première au Festival Voix vives de Sète

Le mot de l’éditeur : De Sapho, artiste singulière et plurielle, je connaissais la voix chaude et envoûtante, l’arc-en-ciel des musiques du monde, la « fureur rouge de juive arabe ». Avec Blanc, Sapho nous livre un seul et même poème, traversé de silence, troué de non-dit. Un texte dont le sens est caché, dissimulé comme un corps sous les draps. Des mots en dévoilent pourtant les contours : Blanc cherche les lieux de l’origine, il s’attache aux silences de la musique et de la page, convoque le vide empli d’incantations, invite le poète à réveiller la langue avec fracas. Blanc n’est ni l’absence de couleurs ni l’opposé de noir : parce qu’il est la synthèse des trois couleurs primaires, il assure à la femme arabe, juive et française qu’est Sapho que toute vie s’embellit du croisement des cultures et des langues.

Extrait :
« La page tentante
Le silence
Le temps blanc

S’abstenir ?

Non
Aucun homme ne s’abstient »

Collection : L’autre langue

Pages : 64
Prix : 12 €
ISBN : 978-2-36229-072-5