Auteur : Hélène Cadou
Préface de Jean Rouaud

Parution : le 15 novembre 2012

Le mot de l’éditeur : Comme Jean Rouaud, qui a préfacé ce livre, j’aime l’oeuvre de René Guy Cadou, poète disparu prématurément en 1951 à l’âge de trente et un ans. Comme lui, j’ai rencontré Hélène, ému de me retrouver « devant l’inspiratrice d’un des plus beaux recueils poétiques de langue française ». Devant le Règne végétal, devant l’amour. A cette émotion succède une joie : celle de pouvoir redonner vie aux deux premiers recueils d’Hélène Cadou – Le Bonheur du jour et Cantate des nuits intérieures – publiés aux Editions Seghers à la fin des années 1950, ainsi qu’à trois poèmes parus, à tirage limité, du vivant de René. Avec Hélène, l’amour est porté à son point de rosée. Celle qui a perdu l’homme de sa vie n’entre pas dans le lamento d’une existence brisée par le chagrin, mais dans un dialogue fertile, souvent solaire, avec la poésie de l’absent. Un bonheur.

Extrait :

« Je sais que tu m’as inventée
Que je suis née de ton regard
Toi qui donnais lumière aux arbres
Mais depuis que tu m’as quittée
Pour un sommeil qui te dévore
Je m’applique à te redonner
Dans le nid tremblant de mes mains
Une part de jour assez douce
Pour t’obliger à vivre encore »

Collection : Soleil noir
Une collection de recueils vouée aux poètes
qui cherchent une lumière au plus sombre de la nuit
Diffusion harmonia mundi
Pages : 112
Prix  : 14  €
ISBN : 978-2-36229-038-1

Comments are closed.