L’auteur : Jeanne Benameur

En librairie le 5 octobre 2017

Le mot de l’éditeur : Elle a cinq ans. Autour d’elle, les adultes s’affairent en silence. La langue muette des mères. Ces armoires que l’on vide en hâte. Ces lourdes malles de fer qui attendent sur le seuil. La mer qu’il faudra bientôt traverser. Ce chien qui erre sur le quai, perdu. La côte qui s’éloigne. Premier voyage. Premier exil… Avec La Géographie absente, Jeanne Benameur pose des mots sur le drame qui a marqué son enfance lorsque sa famille dut quitter l’Algérie pour la France en pleine guerre d’indépendance. « Il a fallu partir. Nous étions pauvres de pays », dit-elle dans un tremblement de voix et de sens. Et le souvenir du pays perdu se confond avec la peinture écaillée des cartes murales où l’on apprenait autrefois à déchiffrer le monde. Des mots arrachés à l’absence, où fonder le lieu du poème.

Extrait :

«  L’enfance de nos mères
est une terre sans aveu

nous y marchons pieds nus.

Empesés, silencieux

nous entrons
dans la géographie absente. »

Collection : Embrasures

Pages : 64
Prix  : 7 €
ISBN :  978-2-36229-159-3

TV5 Monde – « 64′ – Le monde en français », Estelle Martin

RCF – « Le temps de le dire », Stéphanie Gallet

Ouest France – « Une poétesse, un poème », Philippe Simon

« Son poème de bribes de souvenirs et d’impressions est personnel, évidemment, mais Jeanne Benameur y insuffle une part d’universalité. Le livre appartient à tous ceux qui, un jour, ont fermé une porte qu’ils n’ouvriront plus. »

Phœnix – Michel Ménaché

« Pour Jeanne Benameur, l’écriture est une alchimie vibrante, manière intime de se transfuser le lieu absent des origines, sans violence, par le murmure du poème. »

 

Comments are closed.