Née au Liban en 1937, Vénus Khoury-Ghata est tout à la fois traductrice de l’arabe, romancière et poète. Son œuvre, reconnue dans le monde entier et couronnée par de nombreux prix littéraires, fait d’elle l’une des très grandes voix de la littérature francophone. La lire, c’est apprendre à voyager entre Orient et Occident, là où débute le fragile sentier des lendemains. En 2017, elle écrit, avec Caroline Boidé, Kaddish pour l’enfant à naître, publié aux Éditions Bruno Doucey.


À découvrir :

 

Comments are closed.