L’auteur : Ronny Someck
Traduit de l’hébreu par Michel Eckhard Elial

En librairie le 20 avril 2017

Le mot de l’éditeur : Un regard décalé sur les choses de la vie.  Des images insolites. De l’humour à revendre. Un goût de la modernité. Un sens inné de la culture populaire. Une écriture qui emprunte autant au street art qu’à la littérature. L’art de mêler le jazz à la musique du cœur. Et puis une tendresse folle pour les êtres, un amour immodéré pour tout ce qui vit et se bat… Oui l’écriture de Ronny Someck est unique en son genre. Celui qui se définit comme « un cow-boy de la poésie » parcourt le monde la main posée sur le revolver du poème. Qu’il adresse une missive à Marcel Proust ou compose un sonnet pour Lionel Messi, qu’il s’attache au drapeau de Palestine ou rêve d’être « D.J dans un refuge de femmes battues », il ne connaît qu’une terre promise : celle du poème où se déplace sans cesse la ligne d’horizon. Il fallait un éditeur nomade pour l’accompagner. C’est chose faite  !

Extrait :

« Poème de bonheur

Nous sommes posés sur le gâteau
comme des figurines de mariés,
quand le couteau tranchera
essayons de rester sur la même tranche. »

Collection : Soleil noir

Pages : 144
Prix  : 15 €
ISBN : 978-2-36229-152-4

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La presse en parle…

France Culture — « Jacques Bonnaffé lit la poésie », Jacques Bonnaffé

 

Comments are closed.